Le système digestif et les plantes.

Le système digestif et les plantes.

Le grand problème de la musculature lisse, c’est le spasme. Et, tout notre appareil digestif est constitué d’une musculature lisse.

Nous avons à notre actif diverses plantes antispasmodique, donc qui s’oppose à la contraction, dans le cas ou nous en avons besoin. Il y a deux mécanisme anti-spasmodique : le musculotrope et le neurotrope.

Le neurotrope est lié au système orthosympathique et le musculotrope au milieu intérieur de notre appareil digestif (irritations, etc).

Les plantes antispasmodiques musculotropes :

  • Anis étoilé ou badiane,
  • Anis vert
  • Carvi
  • Cumin
  • Fenouil
  • Aneth.
  • Mélisse
  • Cannelle
  • Noix de muscade
  • Coquelicot
  • Chélidoine
  • Anémone pulsatille
  • Les plantes antispasmodiques neurotropes à visées orthosympathique :
  • Ail
  • Houblon
  • Ballote fétide
  • Saule blanc

Ces plantes conviennent qu’aux adultes!

Les plantes neurotropes antispasmodiques sympathicolitiques diminues l’acide chlorhydrique de l’estomac. Il est intéressant de les mélanger avec des mucilages (mauve, graines de lin, etc) :

  • Thym
  • Estragon
  • Millepertuis
  • Pomme de terre
  • Laitue
  • Gentiane
  • Le jus de pomme de terre + jus de choux + jus de carotte permet de soulager les ulcères et brûlures gastriques.

Les plantes antispasmodiques qui sont à la fois musculotropes et neurotropes :

  • Les menthes
  • Marjolaine
  • Lotier corniculé
  • Passiflore
  • Fleurs d’oranger

En dehors du problème du spasme il y a les atonies digestives, les personnes qui n’ont pas d’appétit mais aussi qui n’ont pas assez de sécrétions digestives pour bien digérer ce qui fini souvent par un problème de ballonnement, de selles molles et malodorantes.

Les plantes eupeptiques facilitent la digestion et protège la muqueuse gastrique :

  • Gentiane
  • Angélique
  • Casse muette (avec effet laxatif mais doux)
  • Gingembre
  • Chardon béni
  • Chicore

Les plantes apéritives stimules toutes les sécrétions digestives et ouvrent l’appétit :

  • Absinthe
  • Acore vraie
  • Aloès
  • Ananas
  • Carvi
  • Anis
  • Fenouil
  • Papaye
  • Estragon
  • Thym
  • Raifort

Quand au contraire il y a trop d’acidité dans le tube digestif et qu’il faut ralentir les sécrétions pour arrêter les brûlures de l’oesophage et de l’estomac :

  • Acore vraie
  • Grande consoude
  • Hêtre (écorce)
  • Noyer
  • Chêne
  • Réglisse (attention car hypertenseur)
  • Soucis
  • Géranium
  • Camomille romaine (ajouter une plante antispasmodique avec)
  • Plantain

Contre les pyrosis (remonté d’acidité), prendre des feuilles de grande consoude fraîches, les cuire et les manger avec un peu de jus de pomme de terre en supplément. On peut aussi prendre de la grande consoude en T.M.

Contre les brûlures gastriques :

  • Apporter des mucilages pour calmer l’irritation :
  • Plantain
  • Graines de lin
  • + des plantes à tanins pour resserrer les viscères : 3 jours maxi
  • Chêne ou noyer
  • Décoction d’écorce 2 c. à s. / litre d’eau, bouillir 10 mn. Infuser 30 minutes.
  • + des plantes cicatrisantes : 8 jours maxi comme la :
  • Consoude

ou

  • Choux 40 gr du mélange / l.
  • Pomme de terre bouillir 10 mn
  • Réglisse macérer toute la nuit

Contre l’acidité de l’estomac :

  • Pomme de terre
  • Citron
  • Algues

En cas de gastrite :

  • Jus de choux
  • Grande consoude
  • Ecorce de peuplier
  • Lin

Plantes anti-sécrétoire :

  • Belladone (poison)
  • Douce amer
  • Jusquiame (poison)
  • Datura (poison)

En cas de gastrite saignante :

  • Cyprès (anti-hémorragique)
  • En cas de gastrite spasmodique :
  • Mélisse

Traitement local et général.

On doit tout d’abord protéger l’organe avec un anti-inflammatoire et un anti-acide.

  • Pomme de terre

ou

  • Acore vraie (racine) Macérer à froid 1 c. à c. / 1/4 de litre d’eau toute une nuit.

Boire à petite gorgées au cours de la journée.

Ou

  • Consoude
  • Plantain
  • Réglisse

+ une plante à tanins :

  • Noyer
  • Aigremoine

Dans un deuxième temps il faut régénérer l’organe :

  • Consoude
  • Millepertuis
  • Camomille allemande

Et pour finir soutenir l’organe avec des plantes tonifiantes et antalgiques :

  • Menthe
  • Camomille
  • Carvi

En cas de pesanteur gastrique prendre :

Une plante antispasmodique :

  • Coquelicot
  • Lotier corniculé
  • Angélique
  • Aubépine (tonie-cardiaque)

En cas de dyspepsie :

Prendre une plante appétitive :

  • Camomille romaine (personne lymphatique)
  • Coriande
  • Anis
  • Fenouil (stimule l’appétit et calme les spasmes)
  • Angélique (pour ceux qui se ronge les sangs)

ou

Une plante eupeptique :

  • Anis
  • Menthe

En cas d’ulcère de l’estomac ou du duodénum :

Traitement d’attaque ou il faut calmer :

  • Réglisse (10 jours maxi)
  • Pomme de terre
  • Choux
  • Consoude

Et refaire le protocole antérieur.

Foi et vésicule biliaire.