Bistorte

Nom : Bistorte

Nom latin : Polygonum bistorta

Noms vernaculaires : Serpentaire rouge, couleuvrine,langue de veau, feuillotte.

Famille : Polygonacées.

Description : Plante vivace, d’environ 50 cm de hauteur, à rhizome épais. Les feuilles sont oblongues. Les fleurs roses, sont groupées en épi terminal. Les fruits sont des akènes trigones.

Habitat : Répandue surtout en montagne, vit en colonies sur les prairies fraîches et humides.

Parties utilisées : Le rhizome.

Constituants :

  • Tanins (catéchiques et galliques, 30%)
  • Amidon (30%)
  • Acide salicylique

Propriétés :

  • Tonique**
  • Astringent****(intestins et voies génitales)
  • Vulnéraire***
  • Hémostatique externe (plaies)***
  • Antidiarhéique**
  • Décongestionnant**

Indications :

  • Pharyngites
  • Stomatites (aphtes)**
  • Diarrhées, dysenterie***
  • Leucorrhées***
  • Métrorragies***
  • Hémorroïdes qui saignes***
  • Extraction dentaire (en préventif 2 jours avant et 3 jours après).
  • Plaies saignante.***

Mode d’emploi :

Interne :

– Décoction (inflammations de la bouche) : 50 g de racine pour 1/2 litre d’eau, faire bouillir pendant une demie-heure. Passer, laisser refroidir et employer comme collutoire (médicament liquide désinfectant, plus ou moins visqueux, destiné à agir sur les muqueuses de la bouche et de la gorge).
– Décoction : 30 g de racine pour 1 litre d’eau, faire bouillir 4 à 6 minutes et boire 3 à 6 tasses par jour (dépend de l’effet rechercher).
– T.M. : pas dépasser les 100 gouttes par jour.
– Poudre : sachet de 2 g et prendre 2 sachets par jour
– Extrait mou : difficile à obtenir
– Suppositoire : extrait mou de bistorte 0,5 g, extrait de jusquiame 2 cg, excipient qsp pour un suppositoire adulte et prendre 2 à 3 par jour dans les cas de diarrhées et d’hémorroïdes sanglantes.

Externe :

– Décoction (lavement vaginale) : 40 g de racine dans un litre d’eau, bouillir 15 mn. Laisser tiédir et faire une injection vaginale pour les leucorrhées. Pour les hémorroïdes faire un lavement en ajoutant de la mauve et du cumin à la décoction.
– Compresses : appliquer avec un linge propre la décoction sur les éraflures de la peau ou les plaies sanglantes.

– Gargarisme pour les aphtes avec la décoction en ajoutant du bleuet et de l’euphraise.